Comment être productive quand on a la flemme

être productive quand on a la flemme femme productive ordinateur

J’ai passé tout le week-end dans mon lit à regarder New Girl alors que j’avais énormément de choses à faire ce week-end (faire tourner une machine, par exemple). C’est donc tout naturellement que cet état d’hibernation m’a inspiré cet article. En un an, c’était la première fois où j’étais si peu productive. Et crois-moi, j’ai été une reine de la procrastination. Outre cette petite rechute, c’est avec plaisir que je partage avec toi mes astuces pour être productive quand tu as la flemme.

Crée un espace propice

Je ne me lasserai jamais de dire à quel point avoir un environnement sain est motivant. Il ne s’agit pas uniquement de créer un vision board ou de mettre de jolies petites plantes partout. Je parle de faire en sorte que ton environnement soit rangé et ordonné. Autrement, tu vas soit :

  1. Décider de ranger et nettoyer alors que ce n’est pas ce que tu avais prévu
  2. Tu vas être démotivée avant d’avoir commencé quoique ce soit et donc ne rien commencer

Le but est de créer et garder un espace de travail dans lequel tu te sentiras à l’aise. Par exemple, tu peux croire que t’installer à un bureau est ce qu’il y a de plus efficace. Mais chacune son truc ! Pour m’y mettre et être productive, je m’installe dans mon lit, plaid sur les genoux, dos contre des oreillers, une tasse de thé sur le côté…

Fais une liste réaliste

On a tendance à exagérer la quantité de choses qu’on a à faire. On a donc l’impression d’être submergée et ça décourage. Pour réussir à être productive quand tu as la flemme, fais une liste réaliste de ce que tu dois faire. Quand je dis réaliste, je veux dire : faire les courses, aider une amie à déménager, préparer un dîner pour 15 et aller sauver le monde… Ce n’est pas vraiment réaliste. Sauf si tu es Wonder Woman.

Divise pour mieux régner

Tu dois travailler sur un long projet ? Ou une séance de sport que tu trouves longue ? Divise la ou les tâches en plusieurs mini tâches afin de créer des paliers. A chaque palier, tu te rendras compte de ton avancement et la grosse tâche te paraîtra tout de suite plus réalisable !

Définis une limite de temps

Le plus dur, c’est de commencer alors ma technique pour « tricher », c’est de te dire que tu ne vas te consacrer à la tâche que 5/10/30/… minutes. Et quand on limite la tâche à une petite durée de temps, on a plus de chances de s’y mettre. A la fin du temps imparti, soit tu t’arrêtes parce que tu auras été fière de toi, soit tu continueras car une fois lancée, tu voudras tout boucler.

Élimine les distractions

Cela paraît évident mais pour être productive, mets-moi ce téléphone sur silencieux et éloigne-le de toi, merci. Évite également la télévision (Netflix), même une série (ou film) que tu as déjà vu car tu finiras quand même par te laisser distraire. Si comme moi tu as du mal avec le silence complet, n’hésite pas à lancer une playlist. C’est cliché mais dans mon cas, la musique classique (surtout le piano) est une de mes alliées de choc !

Ne t’acharne pas et récompense-toi

Et bien entendu, après l’effort, le réconfort ! Avant de commencer, pense à comment tu vas pouvoir te récompenser : un épisode d’une série, un bon petit plat, une courte virée shopping… N’oublie pas de faire des pauses si besoin sinon tu vas finir avec un mal de crâne/des courbatures/un dégoût à vie de l’activité/… Être productive ne veut pas dire se rendre malade 😉

 

Si tu as d’autres conseils, n’hésite pas à les mettre en commentaires !

4 pensées positives à propos de “Comment être productive quand on a la flemme

  1. la parenthèse psy

    Je crois que ça beaucoup ça aussi « ne t’acharne pas et récompense toi » ! Je suis ce concept à la lettre quand je suis épuisée ! Je me félicite de petites choses faites et pour le reste, j’y retournerai quand j’aurai l’esprit disponible ! 🙂

    Line
    https://la-parenthese-psy.com/

    Répondre

    1. Windy

      C’est important de s’écouter et de prendre le temps de bosser et de se récompenser !

      Merci pour ton commentaire 🙂

      Répondre

  2. Lucia

    Eliminer les distractions c’est le plus compliqué je trouve. Je suis le genre à lever la tête et me dire « tiens un papillon ; je voulais faire quoi déjà?  » xD

    Répondre

    1. Windy

      D’où l’importance d’un lieu spécifique pour travailler. Pas la peine que ce soit une pièce, juste un bureau ça peut suffire. Par exemple, dans ma nouvelle chambre, ma chaise de bureau fait dos à ma TV du coup, faut que je me torde le coup si j’ai envie de regarder et comme je ne le fais pas… Ce sont juste de petites implémentations et le tour est joué !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.